SNUipp Allemagne

SNUipp Allemagne

Recrutés locaux


Réunions sur l'harmonisation des pratiques d'embauche des recrutés locaux en EGD

Recrutés locaux

deuxième réunion sur l'harmonisation des pratiques d'embauche à l'ambassade de Berlin ( 15 novembre 2011 ) 

 

A la demande de l'AEFE, les établissements en gestion directe (EGD) de l'Allemagne ( les établissements à gestion parentale / mit Vorstand ne sont pas concernés pour le moment... ) ont été invités à harmoniser leurs pratiques d'embauche des recrutés locaux, c'est à dire, à harmoniser les conditions de recrutement, les grilles de rémunération et les contrats... ou du moins à les rendre plus transparents et conformes aux 10 recommandations de la circulaire dite " Verclytte ", réf. circulaire n° 2552 du 26/07/2001 !!!

Comme quoi, il n'est jamais trop tard pour bien faire...

 

Une première réunion a eu lieu le 27 mai 2011, une seconde, le 15 novembre 2011, dont voici les conclusions :

 

Chaque établissement EGD ( Berlin, Francfort, Munich, Fribourg et Stuttgart ) est invité à constituer une "commission des ressources humaines ".

La constitution de cette commission devrait se faire par des élections spécifiques de ses membres ( on ne prend pas les représentants du personnel ). Bien sûr, les recrutés locaux, premiers concernés, doivent être majoritairement représentés sans que cela empêche des résidents d'y siéger. 

 

Cette commission comprendrait :

le chef d'établissement,

le comptable

3 ou 4 élus représentant les enseignants, le personnel technique et le personnel administratif

 

Rôle de la commission des ressources humaines :

 

- Elaborer un projet de 3 grilles uniques :

  • Une grille unique pour les enseignants
  • Une grille unique pour le personnel administratif
  • Une grille unique pour le personnel technique

N.B. Lors de la réunion du 27 mai, l'Administration avait présenté un projet de 2 grilles pour les enseignants:

Une grille " M " pour les détenteurs d'un Master / Zweites Staatsexam ou de tout autre diplôme d'enseignement français ou allemand supérieur à ces diplômes ( doctorat...)

Une grille " L " pour les détenteurs d'une Licence / Erstes Staatsexam ou d'un diplôme inférieur.

Notez que l'Administration refuse de reconnaître les "qualifications" de PE, certifiés ou agrégés comme des "diplômes" ! Autrement dit, on arrivait à l'aberration qu'un PE qui a passé le concours avec une licence se retrouvait sur une grille moins avantageuse qu'un PE mastérisé...dans la même logique, un PE mastérisé était mieux classé qu'un certifié détenteur d'une licence.

C'est donc, pour le moment, le projet de grille unique ( j'ai failli écrire " inique " ! ) qui a été retenu. 

 

Pour chaque grille, la commission devra déterminer:

  1. Le nombre d'échelons ( recommandation : 12 échelons )
  2. Eventuellement la présence ou non d'un "Hors classe" accessible  sur le principe de l'investissement sur une longue période des collègues au sein de l'établissement. 
  3. Le temps passé dans chaque échelon ( recommandation : progression rapide en début de carrière et plus lente ensuite, sachant que la grille devrait s'étendre sur une période d'environ 25 ans. )
  4. Eventuellement une progression a 2 vitesses au sein de cette grille, "grand choix" / "choix normal" ( assurez-vous cependant que les critères du grand choix soient transparents... )
  5. L'indice minimum de départ ( échelon 1 ) et l'indice maximum ( échelon 12 )
  6. Les conditions de reprise d'ancienneté pour une classification sur la grille ( recommandation pour les enseignants : reconnaissance pleine des années d'enseignement similaire à celui du poste ou sinon système de décote.)
  7. Les conditions de rémunération accessoire ( heures supplémentaires, indemnités périéducatives, heures de surveillance de récréation comptés !... et j'y ajouterais la gratuité ou l'exonération des écolages !       

- Elaborer un règlement intérieur qui préciserait le fonctionnement des grilles, la forme et le contenu des contrats, les conditions d'embauche ou de licenciement (!)... bref tout ce qui, une fois précisé noir sur blanc, n'autorise aucun arbitraire dans le genre contrat et rémunération à la tête du client !

Faut-il le préciser, les contrats doivent être conformes à la législation locale, c'est à dire au droit allemand qui peut varier selon les Länder.

N.B. Il serait souhaitable qu'un représentant syndical allemand ( par exemple du syndicat GEW ) puisse participer en tant qu'expert à l'élaboration du règlement intérieur. 

 

 

Ce travail accompli au sein de chaque établissement sera présenté lors de la prochaine réunion à l'ambassade courant mars 2012 ( la date du 8 mars a été proposée...? ).

Rendez-vous sur ce blog en mars pour la suite !


06/12/2012
0 Poster un commentaire

Système allemand des points de retraite

Rerutés locaux, pensez dès à présent à votre retraite et évitez les mauvaises surprises !

 

En Allemagne, le montant des retraites est calculé à partir d'un système de points de retraites accumulés tout au long de votre carrière en fonction de votre salaire brut.

 

Actuellement en 2012, pour obtenir un point de retraite par année travaillée, vous devez avoir gagné un salaire brut de 25 000 € ( ce montant est actualisé chaque année ).

 

Le nombre de points obtenus sur l'ensemble de vos années d'activités sert de base au calcul de votre retraite :

 

Par exemple, si vous avez travaillé 40 ans avec un revenu brut annuel correspondant au montant exigé pour 1 point de retraite par année, vous totalisez 40 points.

Multipliez ces 40 points par la valeur actuelle du point de retraite ( 28,07 € ) et vous obtenez le montant de votre retraite :

40 X 28,07 = 1 122, 80 € de retraite mensuelle.

 

Récemment, la Ministre de la Famille, Ursula von der Leyen mettait ses compatriotes en garde : Une personne qui gagne moins de 2 500 € brut par mois, est en danger de précarité au moment de la retraite !!!

 

Recrutés locaux, ne vous laissés pas aveugler par vos salaires nets, mais considerez aussi le brut qui déterminera le montant de votre retraite. 

 

 


08/11/2012
0 Poster un commentaire